MozFR

TLS 1.3 à peine publié est déjà dans Firefox

Internet sécuriséPar Eric Rescorla, le 13 août 2018

Vendredi, l’IETF a publié TLS 1.3 en tant que RFC 8446. Il est déjà intégré dans Firefox et vous pouvez l’utiliser dès aujourd’hui. Cette version de TLS inclut des améliorations importantes en matière de sécurité et de vitesse.

Transport Layer Security (TLS) est le protocole qui est utilisé lors de chaque transaction sécurisée sur le Web. La version de TLS la plus utilisée, TLS 1.2, a fêté ses dix ans ce mois-ci et n’a pas vraiment changé depuis ses débuts au sein du protocole Secure Sockets Layer (SSL), conçu dans le milieu des années 1990. Malgré la petite augmentation du numéro de version, ce n’est pas la version mineure qu’elle semble être. TLS 1.3 est une révision majeure qui représente plus de 20 ans d’expérience dans les protocoles de sécurité des communications et quatre ans de travail minutieux dans les domaines des standards, de la sécurité, de l’implémentation et des communautés de recherche (voir le super billet de Nick Sullivan pour des détails vraiment cool).

Sécurité

TLS 1.3 comprend d’importantes améliorations de la sécurité.

Tout d’abord, il améliore la vie privée de l’utilisateur·rice. Dans les précédentes versions de TLS, le handshake (établissement de la liaison) tout entier se déroulait en clair, ce qui laissait fuiter beaucoup d’informations, y compris les identités du client et du serveur. En plus, de nombreuses middleboxes (systèmes intermédiaires pour l’inspection de paquets) ont utilisé ces informations pour mettre en œuvre des politiques réseau et échouaient si l’information n’était pas là où ils l’attendaient. Ceci pouvait amener à de la casse quand de nouvelles fonctionnalités du protocole étaient introduites. TLS 1.3 chiffre la plupart du handshake, ce qui assure une meilleure protection de la vie privée et nous donne plus de liberté pour faire évoluer le protocole à l’avenir.

Ensuite, TLS 1.3 retire beaucoup de cryptographie obsolète. TLS 1.2 comprenait une assez grande variété d’algorithmes cryptographiques (l’échange de clés RSA, 3DES, Diffie-Hellman statique) et c’était la cause de vraies attaques comme FREAK, Logjam et Sweet32. TLS 1.3 se concentre plutôt sur un petit nombre d’algorithmes primaires bien compris (établissement de clés par courbe elliptique de Diffie-Hellman, chiffres AEAD, HKDF).

Enfin, TLS 1.3 a été conçu en coopération avec la communauté universitaire du domaine de la sécurité et a profité d’un niveau extraordinaire de révisions et d’analyse, dont des vérifications formelles des propriétés de sécurité par de nombreux groupes indépendants. Ainsi, la spécification RFC de TLS 1.3 cite 14 papiers distincts ayant analysé la sécurité de différents aspects du protocole.

Vitesse

Bien que les ordinateurs soient devenus beaucoup plus rapides, le temps que les données prennent pour aller d’une extrémité à l’autre du réseau est limité par la vitesse de la lumière et donc le temps d’aller-retour est un facteur limitant des performances du protocole. Le handshake de base de TLS 1.3 prend un aller-retour (contre deux dans TLS 1.2) et TLS 1.3 inclut un mode « zéro aller-retour » dans lequel le client peut envoyer des données au serveur dans son premier jeu de paquets réseau. L’un dans l’autre, cela résulte en un chargement des pages web plus rapide.

Et maintenant ?

TLS 1.3 est déjà largement déployé : Firefox et Chrome ont mis en œuvre des brouillons de la spécification. Firefox 61 intègre déjà le brouillon n° 28 qui est essentiellement le même que la version finale publiée (uniquement un numéro de version différent). Nous comptons embarquer la version finale dans Firefox 63, programmé pour octobre 2018. Cloudflare, Google et Facebook l’exécutent à l’heure actuelle sur leurs serveurs. Nos données de télémétrie montrent qu’environ 5 % des connexions avec Firefox sont en TLS 1.3. Cloudflare communique des chiffres similaires et Facebook rapporte que de façon étonnante plus de 50 % de leur trafic est déjà en TLS 1.3 !

TLS 1.3 a été un gros effort de la part d’un nombre énorme de contributeur·rice·s et c’est fantastique de le voir finalisé. Avec la publication de la RFC de TLS 1.3, nous nous attendons à voir des déploiements supplémentaires dans les autres navigateurs, serveurs et toolkits, rendant tous Internet plus sécurisé pour tout le monde. ■


➡️ HTTPS – le mois Mots-zilla



Traduction et relecture : Mozinet, Théo et anonymes

Illustration ajoutée à la traduction : Tumisu en CC0 – domaine public via Pixabay

Libertés numériques : les 7 grands changements de cette année

Fin juin, Kevin Fann, sur le blog Internet Citizen de Mozilla, a publié un bilan toujours d’actualité que la communauté a traduit et que nous publions aujourd’hui.

Alors que l’on est à mi-chemin de 2018, voici notre liste des questions relatives à Internet que nous considérons comme les plus importantes et qui ont les implications les plus larges pour la neutralité du Net, la vie privée, le droit d’auteur et la cybersécurité.

Ces questions sont discutées en justice et font l’objet de votes et de controverses à travers le monde. Elles affectent directement votre vie quotidienne et la façon dont vous accédez à un Web ouvert, accessible et qui vous profite.

Mains multicolores, devant navigateur avec le globe symbolisant Internet

1. Montée en puissance des États fédérés américains suite au rétropédalage de la FCC sur la neutralité du Net

(Re)lire : Pour défendre la neutralité du Net, Mozilla poursuit la FCC

Suite à l’abrogation des règles sur la neutralité du Net par la FCC, 29 États fédérés proposent maintenant leur propre réglementation de la neutralité du Net afin de protéger l’accès des utilisateurs au Web malgré les limitations imposées par les fournisseurs d’accès à Internet. Comme l’abrogation de la FCC comportait des dispositions empêchant les États d’adopter leur propre législation, nous assisterons probablement à des batailles juridiques entre la FCC et chaque État au sujet de l’avenir du Web ouvert.

2. Des États mettent à jour les exigences en matière de sécurité des données pour les entreprises

Aux États-Unis, le Massachusetts et la Californie, parmi d’autres États, travaillent sur des lois de protection des consommateurs qui ressemblent au règlement général sur la protection des données (RGPD) de l’Union européenne. Entre autres caractéristiques, la législation en préparation codifient les droits de l’utilisateur à savoir exactement quelles données sont collectées par les entreprises, où elles les collectent, pourquoi elles le font et qui d’autre a accès à ces données. Cette législation accorderait aux utilisateurs le droit de supprimer leurs données personnelles des bases de données commerciales et elle interdirait aux entreprises de vendre leurs données, ce qui représente autant de pas dans la bonne direction. Ce que l’on ne mesure toujours pas c’est le niveau d’efficacité d’une telle loi, si elle passe, et si les législateurs pourront obliger l’industrie à respecter les principes fondamentaux de protection de la vie privée que sous-tendent ces règles.

3. La protection contre la localisation des téléphones confirmée par l’arrêt Carpenter c/ les États-Unis

La Cour suprême des États-Unis a jugé que le gouvernement doit obtenir un mandat pour avoir accès aux enregistrements de la localisation d’un téléphone. Cela signifie que les journaux conservant la localisation de votre téléphone ne peuvent pas être utilisés pour vous incriminer sans un mandat de recherche. Cette décision crée un précédent concernant les droits de l’utilisateur à une vie privée, même lorsque des tiers gèrent ses données. Pour en savoir plus, lisez l’article en anglais : Un rare rayon de soleil dans le dur combat pour la vie privée en ligne.

4. Limitation du Fair Use par la décision Oracle c/ Google

La cour d’appel des États-Unis pour le circuit fédéral a porté un coup à l’innovation technologique dans l’affaire Oracle c/ Google en restreignant le champ d’application de l’exception au copyright de « faire use » pour certains types de code logiciel. Cette décision est non seulement inconciliable avec la façon dont les logiciels sont développés, mais elle rend l’innovation encore plus compliquée en rendant la tâche plus difficile aux développeurs qui veulent apprendre les uns des autres ou de développer à partir de code existant.

5. En Europe, le projet de réforme du droit d’auteur menace l’avenir des mèmes et d’Internet

(Re)lire : La mobilisation paie : le Parlement européen discutera la directive droit d’auteur

Bien qu’encore non approuvée, une nouvelle proposition de réglementation du droit d’auteur en Europe pourrait permettre aux éditeurs de presse d’exiger des redevances pour l’utilisation de simples extraits de texte sur le Web. Cela signifie que quiconque créant un lien vers un article d’actualité sur son blog ou son site personnel pourrait être amené à payer des royalties, ce qui saperait dangereusement les bases de l’accès au savoir et de la diffusion de l’information. Peut-être encore plus problématique, la proposition souhaite imposer aux plateformes la surveillance des contenus soumis au droit d’auteur ; chaque plateforme qui permet à l’utilisateur de publier du contenu serait tenue de mettre en place un système de filtrage automatique des contenus pour empêcher à des éléments soumis au droit d’auteur d’être mis en ligne sans disposer d’une autorisation. Cela serait mauvais pour Internet en général et sonnerait le glas de la culture des mèmes internet.

6. Les règles sur la divulgation des vulnérabilités entrent en vigueur

(Re)lire : Mozilla publie des recommandations sur la divulgation des vulnérabilités par les gouvernements en Europe

Aux États-Unis, la Maison-Blanche a approuvé un processus réformé de divulgation des vulnérabilités logicielles à l’intention d’un large éventail de parties prenantes, un changement politique qui pourrait mener à une meilleure coopération entre le gouvernement et les entreprises privées, et résulter en une meilleure protection des utilisateurs contre les piratages et les vols massifs de données. Actuellement, l’Europe ne dispose pas de procédure équivalente, mais Mozilla est l’une des nombreuses organisations en faveur d’un processus de divulgation des vulnérabilités qui encouragerait une coopération similaire entre les gouvernements européens et le secteur privé.

7. Stockage local : la solution à la sécurité des données ?

Un grand nombre de pays appellent au stockage local ou national des données pour garantir un plus haut niveau de sécurité. C’est un peu analogue aux lois qui tentent de prévenir les grands groupes privés de requérir à des banques offshores. Cette approche pourrait toutefois se révéler préjudiciables aux utilisateurs, dans le cas où les États où les données sont stockées n’ont pas de lois fortes de protection des données ni de procédures efficaces pour les faire respecter. Par exemple en Inde, le stockage local des données biométriques pourrait bientôt devenir obligatoire. Or, en Inde, les bases de données géantes ont déjà été compromises plusieurs fois. Des lois fortes de protections des données sont essentielles pour la sécurité des données. Sans lois en vigueur qui dissuadent le piratage de l’information, le stockage local contre celui dans le nuage (cloud) pourrait se révéler être un débat qui tourne en rond.

Découvrez d’autres discussions politiques « In Real Life »

C’était donc les grandes problématiques que nous avons suivies – et dans certains cas combattues – afin d’aider à faire du Web un endroit meilleur pour tout le monde : riche ou pauvre, grand ou petit, mondialement ou localement.

Et pour une approche plus fouillée de problématiques comme celles-ci, allez donc jeter un œil à la troisième saison du podcast IRL de Mozilla. Dans le premier épisode de la saison 3, vous pourrez écouter l’histoire d’un homme dont le statut séropositif a été divulgué sans sa permission, comment une compagnie d’exploration de données (data-mining) à grande échelle utilise nos informations pour déterminer comment nous allons nous comporter et pourquoi diantre nos boîtes de réception électroniques sont aujourd’hui encombrées de messages liés aux politiques de confidentialité.

L’épisode 1 de la saison 3 d’IRL a été lancé le 2 juillet.



Traduction et relecture : Mozinet, Marine, Hellosct1, ksad, lukas et anonymes

Les liens (Re)lire ont été ajoutés lors de la traduction.

1re expérience Test Pilot pour Android : des notes synchronisées

Test Pilot Notes : synchronisation entre mobile et desktopMozilla développe son projet de test de fonctionnalités en situation vers le mobile et notamment vers Android où il sort une application pour synchroniser ses notes avec ses Firefox pour ordinateur via un compte Firefox et du chiffrement de bout en bout.

Nous avons suivi la progression de l’expérience Test Pilot Notes dans Firefox pour ordinateur (desktop) qui a acquis des capacités de synchronisation via un compte Firefox et la prise en charge de notes multiples.

Depuis 10 juillet, les expériences Test Pilot ont été poussées vers le mobile avec Firefox Lockbox pour iOS (« emportez tous vos mots de passe avec vous grâce à l’application Firefox Lockbox pour iPhone ») et Notes pour Android.

Bloc-notes synchronisé

Firefox Test Pilot – Notes dans Android : liste des notesLes notes dans l’appli Android
Tous les grands éditeurs de système d’exploitation et de surcouche mobile proposent leur solution de bloc-notes synchronisé avec plus ou moins de fonctionnalités et de respect de votre vie privée.

Si vous utilisez Firefox et souhaitez une solution simple pour partager vos notes entre vos ordinateurs et appareils Android et bénéficier d’un chiffrement de bout en bout où même Mozilla ne connaît pas le contenu de vos notes, essayez l’expérience Notes en installant l’extension (liée au système Test Pilot) sur vos Firefox de bureau et l’application Android (donc pas dans votre Firefox pour Android ni dans Firefox Focus).

Rendez-vous donc sur le site de Test Pilot à la page de l’expérience Notes pour installer l’extension dans Firefox et pour vous faire envoyer le lien vers l’application ou allez dans le Play Store.

Installation

Dans votre Firefox de bureau, cliquez sur « Installer le module Test Pilot » puis acceptez l’installation en accordant les permissions demandées.

L’installation réussie, vous pouvez saisir votre adresse e-mail pour la newsletter sans craintes. Vous ne recevrez vraiment que des nouvelles de Test Pilot (et pas beaucoup).

Quoi qu’il en soit, vous devez avoir un nouveau bouton en forme de soucoupe volante dans votre barre d’outils. Il vous servira à retourner à la page des expériences de Test Pilot et sera orné d’un badge quand une nouvelle expérience sera disponible.

Firefox Test Pilot : décollage imminent 3, 2, 1…

Vous pouvez maintenant installer les modules d’expérience dont Notes.

En haut à gauche de la page, vous avez un bouton pour « Installer l’application » et un pour « Activer Notes ». Cliquez sur ce dernier et acceptez la permission.

Firefox Test Pilot : note dans Android : Bienvenue dans Firefox NotesLe panneau latéral de Firefox s’ouvre sur une nouvelle note et la page web vous propose de faire un tour du propriétaire.

Vous aurez peut-être remarqué le nouveau bouton de votre barre d’outils pour ouvrir directement Notes dans le panneau latéral. Vous pouvez aussi y accéder via le menu de ce panneau. Un bouton de panneau latéral existe aussi que vous pouvez placer dans la barre d’outils du même côté que vous avez choisi de faire apparaître votre panneau latéral. Vous noterez aussi le raccourci clavier Ctrl+Alt+W sur Windows et Linux, et Opt+Alt+W sur macOS.

Quand le panneau est ouvert sur une note vierge, il est inscrit « Nouvelle note » en haut. Ce titre sera automatiquement remplacé par la première ligne de votre note. Vous noterez au passage que le correcteur orthographique de Firefox fonctionne dans les notes.

La barre d’outils de Notes vous offre quelques possibilités de mise en forme de vos textes avec :

  • un titre de 1 à 3 en plus du style paragraphe.
  • un style en ligne gras, italique ou barré.
  • une liste à puce ou une liste ordonnée.

Vous pouvez aussi utiliser quelques codes Markdown pour styliser votre texte. Vous pouvez le découvrir ci-contre.

Firefox Test Pilot – Notes : tour 4 – synchronisation Nouvelle note et visite guidée au 1er lancement

Le menu aux trois points en haut à droite du panneau vous permet, en plus de créer une nouvelle note, de supprimer la note en cours et de donner votre avis, d’exporter votre note au format HTML.

Firefox Test Pilot – Notes : exporter en HTML Exporter ma note au format HTML

Synchroniser

En bas de panneau, vous avez le message : «  Se connecter à Sync ». Cliquez là, vous ouvre une fenêtre de connexion à un compte Firefox. Vous n’êtes pas obligé·e d’utiliser le compte que vous utilisez dans Sync de Firefox (pour synchroniser vos marque-pages, onglets, historique, préférences, modules complémentaires…). Vous pouvez aussi créer un compte Firefox si vous n’en avez pas. Allez enfin dans votre boîte de réception et cliquez dans le courriel reçu pour confirmer la connexion.

Firefox Test Pilot : synchronisation des notes

L’heure de la dernière synchronisation est maintenant affichée en bas de ce panneau. Vous pouvez désactiver la synchronisation dans le menu du bas.

Même si vous avez des notes locales, connecter un compte qui a déjà des notes n’écrasera pas les premières. Elles seront fusionnées dans toutes les installations de Notes.

Android

Firefox Test Pilot – Notes by Firefox dans le Google Play StoreNotes dans le Google Play Store (cherchez l’erreur)
Dans le Google Play, lancez l’installation de l’application. Une fois installée, lancez l’application. L’écran de connexion vous dit quoi faire soit pour créer un compte Firefox soit pour vous connecter à votre compte Firefox (le même que pour Notes pour ordinateur, pas celui de Sync, sauf si c’est le même bien sûr).

Vous avez une interface simple de liste de notes avec un menu qui vous affiche votre compte, vous permet de vous déconnecter, de donner votre avis et de relancer la synchronisation à côté de l’heure de la dernière.

Firefox Test Pilot Notes dans Android : menu

L’écran d’une note ne contient que le champ d’écriture sans barre de mise en forme.

Firefox Test Pilot : note dans Android

Le menu ne contient qu’un item pour supprimer la note. Les notes peuvent aussi être supprimées par lot en les sélectionnant d’un appui long sur une note et d’appuis courts sur chaque note supplémentaires à supprimer.

Pas de possibilité de recherche, de réorganisation des notes, d’archivage… peut-être pour plus tard. Pour l’instant, ce sont des notes simples synchronisées entre Android et ordinateurs avec du chiffrement de bout en bout.

Donnez votre avis

Notes est une expérience. Vous utilisez ces services en tant que testeurs d’une potentielle future fonctionnalité de Firefox ou qui sera distribuée en tant qu’extension autonome pour Firefox, à moins qu’elle ne soit abandonnée… ce qui est peu probable vu l’avancement de l’expérience.

Dans l’interface du panneau latéral ou de l’application, des boutons vous invitent à donner votre avis. Vous serez redirigé·e vers un sondage (en anglais) où vous pourrez rapporter un problème, demander une nouvelle fonctionnalité ou communiquer quelque chose d’autre à l’équipe de développement.

Vous pouvez aussi signaler directement un problème sur GitHub ou discuter en anglais du projet sur Discourse.

Firefox Test Pilot – Notes : Vous pouvez faire part de votre avis à tout moment…


Allez-vous embarquer comme pilote d’essai entre les plateformes ?


Mozinet

Précédent article sur Test Pilot : Soyez multitâche et créatif·ve dans Firefox avec Test Pilot

Crédit illustrations : image n° 1, Mozilla.

Rencontres mondiales du logiciel libre 2018, le retour

Village du Libre au RMLL 2018 La 18ᵉ édition des Rencontres mondiales du logiciel libre (RMLL) a fermé ses portes à Strasbourg, voici quelques semaines.

L’édition 2018 a proposé sur 6 jours une nouvelle formule qui se rapprochait de la vision initiale de l’événement avec une seule journée appelée « grand public » ouverte à tous les visiteurs et toutes les visiteuses de Strasbourg et des alentours. Ainsi, tout le monde pouvait rencontrer et échanger avec tous les acteurs et associations du logiciel libre.

Les jours suivants proposaient, en plus du village du Libre, de nombreux formats de rencontres, comme des conférences, des ateliers, des débats/tables rondes, des salons de discussion et des hackerspaces, autour de thématiques comme :

  • Éducation numérique
  • Outils pédagogiques
  • Solidarité
  • Vie privée
  • Communauté(s)
  • Contribuer
  • Critique et étude de la connaissance
  • Future
  • Entreprendre
  • Boîte à outils
  • Cartographie
  • Multimédia
  • Musique et son
  • Création

Techno Mozilla 2018

Mozilla au village du Libre

Du côté du village Libre, le stand Mozilla, tenu par nos Mozilliens Aldéric et Christophe, a connu un afflux continu, les visiteurs et visiteuses y passant du temps. Plusieurs ateliers leur étaient proposés leur permettant d’aborder de nombreux sujets concernant :

En plus, certains ateliers étaient mis en avant pour que les visiteurs et les visiteuses puissent essayer, participer et contribuer aux projets.

Common Voice au RMLL 2018

Common Voice

Notre atelier Common Voice mettait à disposition un ordinateur pour tous les visiteurs et toutes les visiteuses pour aider à améliorer la synthèse vocale du navigateur. La participation à ce projet s’effectue en ligne à partir de son site officiel. Il vous propose de choisir :

  • de parler à la machine pour qu’elle apprenne de vos dons de voix
  • d’écouter : pour valider les enregistrements des autres

Face à la machine, il était proposé 5 échantillons qu’il était possible de (re)jouer ou de (re)commencer, sinon il était possible d’écouter si le synthétiseur parlait correctement et était compréhensible.



Geckoview le moteur de rendu pour Firefox Focus

Geckoview

Quelques jours auparavant sortait GeckoView, le futur moteur de rendu dans Firefox Focus. Il était possible de le tester directement sur son téléphone.



Realite Virtuelle au RMLL 2018

La réalité virtuelle

Nous avons renouvelé l’expérience réalisée au festival des Geeks Faëries où le public participait à notre atelier de réalité virtuelle. L’objectif était d’améliorer notre scène virtuelle et d’en découvrir le résultat en temps réel. Les participants pouvaient aussi ajouter des objets dans une scène virtuelle que vous pouvez retrouver sur vr-rmll2018.glitch.me.

Onglets contextuels

Le cloisonnement des données est important. Il était possible d’en découvrir les possibilités.

Village du Libre au RMLL 2018

Conférences

Les conférences avaient aussi leurs places durant l’événement. En attendant les vidéos, vous pouvez (re)découvrir les supports :

La réalité à l’assaut du Web par Christophe Villeneuve


La face cachée des WebExtensions par Christophe Villeneuve


Firefox comme navigateur alternatif par Christophe Villeneuve

Le mot de la fin

Cet événement est très convivial. Le partage y est très présent, permettant ainsi de montrer aux visiteurs les nombreuses solutions libres existantes et de répondre à beaucoup de questions et préoccupations du moment.

Le dimanche soir un grand dîner du Libre était organisé avec les participants et participantes et des visiteurs et visiteuses.

Enfin, les orga ont lancé un nouvel appel aux libristes pour qu’ils déposent un dossier pour que leur ville accueille la prochaine édition des Rencontres mondiales du logiciel libre.


@hellosct1

Notre précédent événement : Geek Faëries 2018, que de bons moments

Crédit illustrations : photos de Christophe Villeneuve transférées dans le domaine public.

Look, logo, pièces jointes, agenda : les nouveautés de Thunderbird 60

Nouveau logo de ThunderbirdPar Ryan Sipes, le 6 août 2018

Thunderbird 60, la toute nouvelle version stable du client de courriel le préféré de tous est sorti. Cette version de Thunderbird est bourrée de nouvelles super fonctionnalités, de correctifs et de changements qui améliorent l’expérience de l’utilisateur·rice et qui en font une mise à niveau qui en vaut la peine. Je vais mettre en avant trois des plus gros changements de Thunderbird 60 dans ce billet. Consultez les notes de version complètes sur notre site web.

Look Photon pour Thunderbird

Comme Firefox, Thunderbird a désormais un nouveau look appelé « Photon ». Les onglets sont carrés et la barre de titre peut être activée ou désactivée, aboutissant à quelques pixels de gagnés pour que votre courriel puisse briller. Il y a aussi de nouveaux thèmes clair et sombre qui sont intégrés à Thunderbird par défaut. En plus, il y a de nombreux thèmes de messagerie instantanée (chat). Les thèmes au format WebExtensions sont maintenant aussi activés dans Thunderbird.

Mozilla Thunderbird 60 fr Relooking “Photon” pour Thunder 60

En outre, Thunderbird a un nouveau logo accompagnant la nouvelle version ! Nous sommes très satisfaits de la nouvelle image de marque qui reflète la mise à niveau Quantum de notre projet frère Firefox. Vous pouvez voir toutes les mises à jour de la marque sur Identihub. Identihub est géré par Ura Design. Il a été un excellent partenaire de design pour Thunderbird, dirigeant la mise à jour du logo et donnant un coup de main de diverses autres manières.

Nouveau logo de Thunderbird Le nouveau logo de Thunderbird

Améliorations de la gestion des pièces jointes

Thunderbird 60 apporte de nombreuses améliorations à la gestion des pièces jointes dans la fenêtre de rédaction. Les pièces jointes peuvent maintenant être réorganisées en cliquant et en les faisant glisser. Le bouton « Joindre » a été déplacé sur le côté droit de la fenêtre de rédaction au-dessus du volet des pièces jointes. Appuyer sur les touches Alt+J masque ou affiche désormais le panneau des pièces jointes et il est également impossible de réduire complètement un panneau des pièces jointes non vide pour contribuer à vous protéger contre l’envoi accidentel de pièces jointes.

Rédaction : Gestion des onglets améliorée dans Thunderbird 60 fr Gestion des pièces jointes dans Thunderbird 60

Améliorations de l’agenda

Dans cette nouvelle version de Thunderbird, il y a plusieurs améliorations de l’agenda. Par exemple, l’agenda permet de copier, couper ou supprimer une occurrence sélectionnée ou la série entière pour des événements récurrents. L’agenda offre une option permettant d’afficher les lieux des événements dans les vues journalières et hebdomadaires. L’agenda dispose maintenant de la capacité d’envoyer des notifications de réunion directement au lieu d’afficher une popup. Lors du collage d’un événement ou d’une tâche, l’agenda permet à l’utilisateur·rice de sélectionner un agenda cible. Enfin, la planification des courriels est désormais possible lorsque les serveurs CalDAV utilisés prennent en charge la planification côté serveur.

Autres changements

En dehors des changements décrits ci-dessus, il y a beaucoup d’autres améliorations et corrections de bogues dans Thunderbird 60. Pour avoir une idée de toute sa dimension, vous pouvez consulter la liste détaillée sur le site d’assistance de Mozilla ou les notes de version.

Enfin, vous pouvez essayer Thunderbird 60 en le téléchargeant ici.


Illustrations 1 et 3 remplacées à la traduction


Mozinet

Précédent article sur Thunderbird : Ce que Thunderbird a appris au FOSDEM

Geek Faëries 2018, que de bons moments

Geek Faeries – ouverture 2018 Nous avons encore passé de super Geek Faëries et attendons la prochaine édition avec impatience !

Comme prévu , nous étions bien présents aux Geek Faëries pour la seconde année consécutive.

Cette 9ᵉ édition, s’est déroulée du 1er au 3 juin 2018 dans la cours du château de Selles-sur-Cher dans le Loir-et-Cher. Ce festival geek a été une nouvelle fois un grand succès, avec toujours plus de monde.

L’ensemble du château était envahi par de nombreux passionnés regroupés par petits villages. Il y avait aussi des terrains de sports et des arènes pour les chevaliers.

Un village du Libre réparti sous trois tentes comprenait une vingtaine d’associations pour expliquer, montrer et faire découvrir la puissance du Libre.

Geek Faeries 2018 – stand Mozilla

Mozilla avait un stand, identifiable de loin, pour nous rencontrer et découvrir les nombreuses surprises autour du navigateur Firefox.

Nos Mozilliens se sont relayés pour animer en simultané les deux ateliers suivants :

Le premier permettait de mieux comprendre, d’apprivoiser et en faire plus avec les onglets contextuels.

Geek Faeries 2018 – stand Mozilla

Le deuxième atelier permettait de découvrir et tester la réalité virtuelle. Les visiteurs pouvaient expérimenter l’intégration dans une page web. Les participants pouvaient aussi ajouter des objets dans une scène virtuelle que vous pouvez retrouver sur fascinated-humor.glitch.me.

C’est toujours un plaisir de voir les gens non seulement pour leur faire découvrir la VR, mais aussi pour leur faire explorer un monde qu’ils viennent de créer eux même ! A-Frame rend ça tellement accessible que notre scène VR s’est vite retrouvée être une collaboration entre tous les participants qui venaient sur le stand.

En plus, à 50 mètres de notre espace, il était possible de combattre à l’épée en réel ou sur d’anciennes consoles, ça donne une variété étonnante à Geek Faëries !

Roman pour sa 1re participation aux GF

Vous pouvez personnaliser la scène en utilisant le pointeur pour changer la couleur des objets à partir de votre souris ou de votre téléphone.

L’équipe de Mozilliens (Christophe Villeneuve et Roman Miletitch) ne s’est pas limitée à animer le stand. Ils ont aussi donné des conférences. Vous pourrez retrouver – en attendant les vidéos – les supports utilisés :

La réalité virtuelle à l’assaut du Web par Christophe Villeneuve et Roman Miletitch


Habillez votre navigateur avec les WebExtensions par Christophe Villeneuve


Les Geek Faëries proposaient également de nombreuses activités auxquelles vous pouviez participer. Ainsi, vous pouviez entrer dans la lice où vous appreniez à manier l’épée comme un chevalier. Vous pouviez alors rivaliser avec les autres chevaliers lors du tournoi organisé par le prince !

Dans la lice des chevaliers des Geek Faëries 2018 (2 min 56) – sur Youtube


Vous ne deviez pas rater les animations du soir avec les projections de webséries et les nombreux concerts.

Extrait du concert du groupe Kickban42 (3 min 03) sur YouTube

En fin d’événement, le défilé de cosplay était un grand moment, bien que vous ayez pu côtoyer ses participants pendant tout le festival.

Geek Faeries 2018 – cosplay Geek Faeries 2018 –  cosplay Geek Faeries 2018 – cosplay Geek Faeries 2018 – cosplay


Alors nous vous donnons rendez-vous du 7 au 9 juin 2019 pour les 10 ans de l’événement avec de nouvelles surprises et animations.

Retrouvez davantage de photos prises ce week-end dans notre album :

Geek Faeries 2018s



@hellosct1

Crédit illustrations : photos de Christophe Villeneuve transférées dans le domaine public.

Notre précédent événement : Les Rencontres mondiales du logiciel libre de Strasbourg, c’est maintenant

Mark Surman, directeur de la fondation Mozilla, fait le point

Employés de Mozilla avec plaquettes Thank You !

Bonjour,

Je vous contacte, parce que, sans vous, Mozilla ne pourrait pas mener sa mission à bien.

Grâce à votre générosité, nous avons déjà pu atteindre certains des objectifs que nous nous étions fixés cette année (et elle n’a pas été de tout repos jusqu’ici !)

Le mois dernier, nos employés se sont réunis, et nous avons discuté de nos progrès et de ce qui nous attend jusqu’à la fin de l’année. J’aimerais partager certains de nos succès avec vous aujourd’hui.

Nous sommes en passe de voir émerger des choses très intéressantes. Les problématiques de santé d’Internet sur lesquelles nous avons travaillé au cours des trois dernières années (celles auxquelles vous croyez et que vous soutenez) sont de plus en plus présentes dans les médias et dans la conscience collective.

Comme vous le savez peut-être, notre travail suit trois directions stratégiques : essayer d’établir l’ordre du jour à propos de la santé d’Internet, rallier les citoyens autour de campagnes sur des questions qui les intéressent, et mettre en relation les leaders du monde entier travaillant sur ces mêmes questions. Si vous voulez en savoir plus sur notre stratégie, n’hésitez pas à consulter notre page wiki.

Cette année, dans le cadre de nos campagnes et actions de mobilisation, notre stratégie vise à rallier des citoyens comme vous autour d’enjeux tangibles. L’une des campagnes a consisté à travailler en coulisses pour que les Cloud Pets (des jouets connectés qui ne respectent pas la vie privée de leurs utilisateurs) soient retirés des rayons de Walmart et de Target, deux des plus importants réseaux de distribution aux États-Unis. Nous avons également travaillé avec Amazon pour améliorer la déclaration de confidentialité de l’Echo Dot for Kids, un appareil domestique destiné aux enfants.

Nous avons lancé une campagne intitulée « Faites-le entendre à Facebook : cela ne doit plus arriver ». Dans le cadre de cette campagne, la communauté Mozilla a poussé Facebook à apporter des changements mineurs (mais importants) à leurs politiques et a demandé à ce que Mark Zuckerberg témoigne publiquement devant le Parlement européen.

Ces dernières semaines en Europe, nous avons également assisté à une mobilisation massive de l’opinion publique. Suite à cela, les eurodéputés ont rejeté des propositions qui auraient contraint les entreprises sur Internet à filtrer le Web et auraient introduit une taxe sans précédent sur les liens. C’est un grand pas dans la bonne direction, et Mozilla continuera à faire pression pour moderniser le droit d’auteur en Europe.

Avec votre aide, nous avons augmenté le nombre de boursiers que nous soutenons, car nous visons à mettre en relation un plus grand nombre de leaders dont le travail porte sur des questions liées à la santé d’Internet. Un bon exemple est Renee diResta, qui bénéficie d’une bourse Mozilla et travaille sur les médias, la désinformation et la confiance. Renee a récemment publié un article dans Wired qui parle de la nécessité pour les différentes associations et organisations comme Mozilla d’examiner à la loupe les puissantes entreprises high-tech de la même manière qu’elles examinent les gouvernements. Il est crucial que des défenseurs des libertés dans la société civile et des citoyens comme vous se mobilisent.

Nous constatons que les consommateurs peuvent de plus en plus faire évoluer le débat en choisissant des produits qui prônent le respect de la vie privée, en s’adressant à leur gouvernement et en faisant directement pression sur les entreprises. Chez Mozilla, notre travail est précisément d’offrir davantage d’opportunités comme celles-ci.

J’ai hâte de voir ce que 2018 nous réserve pour la suite !

Bien à vous,

Mark Surman
Directeur général
Fondation Mozilla

P-S : Si vous appréciez les efforts que nous menons pour protéger la bonne santé d’Internet, pouvez-vous demander à vos amis de partager l’invitation à s’inscrire à notre lettre d’information ?


Vous n’êtes pas inscrit à la newsletter de Mozilla ? 3 clics et vous recevrez en avant-première les nouvelles de la fondation et les appels à la mobilisation pour nos libertés.

Voici les messages que nous avons relayés :

Traductions par la communauté Mozilla francophone auxquelles vous pouvez participer.

AMO : Merci les contributeurs !

Caitlin Neiman qui est CM pour les modules complémentaires chez Mozilla a rédigé un billet de blog sur AMO qui nous en dit plus sur le rôle des bénévoles et qui contient des opportunités de contribution.

Parce que notre site est conséquent, complexe et fortement visité, notre petite équipe peut avoir du mal à s’assurer que les utilisateurs et les développeurs d’extension auront une bonne expérience sur addons.mozilla.org (AMO). Heureusement que nous ne sommes pas seuls. Grâce à des contributeurs bénévoles qui partagent leur temps, leur énergie et leur talent, nous sommes en mesure d’étendre notre capacité à faire progresser le Web en corrigeant les bogues signalés, en mettant en œuvre les mises à jour de routine, en lançant de nouvelles fonctionnalités et en modérant les contenus répertoriés sur AMO.

Nous aimerions remercier les membres de la communauté suivants pour leur contribution à AMO d’avril à juin 2018.

Le site

Au dernier trimestre, 19 membres de la communauté ont proposés 68 correctifs pour régler divers problèmes de frontend et de backend sur AMO, comme supprimer du code obsolète, conserver le contenu du Developer Hub à jour, faciliter l’évaluation des modules complémentaires par les utilisateurs et s’assurer que l’interface utilisateur demeure soignée.

Un grand merci aux membres de la communauté :

… pour leurs contributions à améliorer AMO !

Vérificateurs de thèmes et d’extensions

Personne n’aime se heurter à des thèmes promotionnels ou peu recommandables en parcourant le site AMO ni installer une extension accompagnée d’une mauvaise surprise (comme celle qui compromet la sécurité de l’utilisateur). Notre équipe de vérificateurs bénévoles aide à garantir aux utilisateurs une bonne expérience sur AMO en modérant extensions et thèmes pour s’assurer qu’ils sont conformes avec notre politique d’utilisation acceptable et nos directives concernant les modules complémentaires.

Nous aimerions remercier tout particulièrement les meilleurs vérificateurs de ce trimestre :

… pour leur contribution exceptionnelle au processus de vérification au cours des derniers mois.

Les membres de la communauté contribuent de bien d’autres façons à maintenir l’écosystème des modules complémentaires dynamique et robuste. Pour en savoir plus sur ces contributions, veuillez consulter notre page de wiki de reconnaissance. Pour participer, consultez le wiki avec les opportunités de contribution actuelles ! ■


Vous avez la possibilité de faire la différence pour des millions d’utilisateurs de Firefox en rejoignant une communauté passionnée, compétente et sympathique.


Mozinet

Précédent article sur les extensions : Extensions : votre Firefox parle encore plus français

Crédit illustration : Mozilla.

Concurrence : réaction de Mozilla à la sanction de Google pour Android par la Commission européenne

courseHier, la Commission européenne a infligé une sanction pécuniaire record de 4,34 milliards d’euros à Google pour des pratiques anticoncurrentielles illégales dans l’Union concernant les appareils mobiles Android en vue de renforcer la position dominante de son moteur de recherche.

La mission de Mozilla qui est de s’assurer qu’Internet demeure une ressource publique, ouverte et accessible à tous lui aurait déjà donné qualité pour se prononcer sur cette affaire. Mais Mozilla édite aussi un navigateur web directement touché par les pratiques dénoncées. En effet, Firefox, qui a une part de marché minime sur mobile, est un concurrent direct du navigateur Chrome de Google dont la préinstallation forcée est considérée comme une restriction illégale par Bruxelles.

Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence, explique le raisonnement suivi par la Commission pour condamner les pratiques de Google :

Aujourd’hui, l’internet mobile représente plus de la moitié du trafic internet mondial. Il a changé la vie de millions d’Européens. L’affaire qui nous occupe porte sur trois types de restrictions imposées par Google aux fabricants d’appareils Android et aux opérateurs de réseaux pour faire en sorte que le trafic sur les appareils Android soit dirigé vers le moteur de recherche de Google. De cette manière, Google utilise Android comme un véhicule pour consolider la position dominante de son moteur de recherche. Ces pratiques ont privé ses concurrents de la possibilité d’innover et de lui livrer concurrence par leurs mérites. Elles ont privé les consommateurs européens des avantages d’une concurrence effective sur le marché important des appareils mobiles. Cette pratique est illégale au regard des règles de l’UE en matière de pratiques anticoncurrentielles.

Mozilla a réagi officiellement dans un billet de blog modéré qui replace la condamnation des pratiques anticoncurrentielles dans l’écosystème mobile plus vaste et fermé de toutes parts. Cette décision sera-t-elle le point de départ d’une évolution vers un marché de l’accès mobile à Internet plus ouvert et plus équilibré où chaque entreprise innovante aura sa chance ?

Voici la déclaration de Denelle Dixon, COO de Mozilla :

La décision prise aujourd’hui par la Commission européenne de sanctionner Google pour les pratiques relatives au système d’exploitation mobile Android souligne l’importance d’une véritable ouverture dans l’écosystème mobile. Il s’agit de questions complexes et nous prévoyons d’évaluer les mesures correctives et leurs répercussions pendant un certain temps. Nous espérons que le résultat aidera à uniformiser les règles du jeu pour les navigateurs mobiles comme Firefox et à favoriser l’ouverture qui crée et entretient la concurrence et l’innovation.

Pour Mozilla, ces questions d’innovation, d’ouverture et de concurrence trouvent des échos dans notre histoire. Il y a vingt ans, nous avons créé Firefox pour combattre l’intégration verticale de Microsoft Windows et d’Internet Explorer. Aujourd’hui, nous sommes à nouveau témoins des inquiétudes suscitées par une intégration verticale à plus grande échelle encore, avec des acteurs puissants dans toutes les parties de l’écosystème internet. Le Bulletin de santé d’Internet 2018 de Mozilla a identifié la décentralisation comme un objectif majeur pour promouvoir un Internet sain.

Des interventions ciblées et efficaces peuvent renforcer les marchés technologiques et sont nécessaires pour améliorer le bien-être des consommateurs. Mozilla continuera à construire des produits compétitifs et à plaider en faveur de politiques et d’approches efficaces pour construire un écosystème technologique compétitif et ouvert.

Aller plus loin

Commission européenne : Pratiques anticoncurrentielles : la Commission inflige à Google une amende de 4,34 milliards d’euros pour pratiques illégales concernant les appareils mobiles Android en vue de renforcer la position dominante de son moteur de recherche

Android : Bruxelles inflige une amende record à Google pour abus de position dominante – Le Monde

Ce que la Commission reproche à Google… et les réponses du géant américain – Les Échos

Avant Google, les précédentes amendes de Bruxelles – Les Échos

Amende Google : les leçons du précédent Microsoft – Les Échos

4,3 milliards : amende record infligée à Google – Droit & Technologies


Mozinet

Précédent article concernant la Commission européenne : Contenus illégaux : Mozilla rappelle les principes fondamentaux

Crédit illustration : Free-Photos sur Pixabay sous licence CC0.

Extensions : votre Firefox parle encore plus français

Face de Fox puzzleCe sont 10 extensions qui ont été traduites dans l’effort de Mozilla et de sa communauté. Elles sont toutes disponibles dans au moins 7 langues (celles avec le plus d’utilisateurs et d’utilisatrices de Firefox) : en chinois, néerlandais, allemand, italien, portugais du Brésil, espagnol et français. Merci à tous ceux qui ont participé en traduisant les chaînes de caractères et en relisant les traductions.

Voyons la liste de ces extensions :

AdBlock pour Firefox
Bloqueur de publicité
1-Click YouTube Video Download*
Le plus simple outil pour télécharger n’importe quelle vidéo YouTube.

(*) Bientôt disponible ! Si vous souhaitez profiter de cette extension dans l’une des langues mentionnées ci-dessus, installez-la dès maintenant. Elle sera automatiquement localisée lors de la prochaine mise à jour.

Greasemonkey
Personnalisez la façon dont une page web s’affiche ou se comporte en utilisant du JavaScript.
Download Flash and Video
Gestionnaire de téléchargement des fichiers Flash et des vidéos en un seul clic, grâce au seul outil de téléchargement qui permet de télécharger des vidéos et des fichiers Flash ensemble.
NoScript Security Suite
NoScript, extension intégrée au Tor Browser, protège d’un certain nombre d’attaques en n’autorisant le contenu actif comme le JavaScript à ne s’exécuter que sur des domaines de confiance.
signTextJS plus
Remplacement de window.crypto.signText et autres améliorations.
To Google Translate
Effectuez un clic-droit sur un extrait de texte puis cliquez sur l’icône Traduire pour traduire ou entendre le texte dans votre langue.
Bouton Enregistrer sur Pinterest
Enregistrez sur Pinterest ce que vous trouvez d’intéressant sur le Web.
New Tab Override
New Tab Override offre à nouveau la possibilité de changer la page affichée à l’ouverture d’un nouvel onglet.
HTTPS Everywhere (uniquement les descriptions)
HTTPS Everywhere développé par l’EFF et le projet Tor protège vos communications en activant le chiffrement HTTPS automatiquement sur les sites connus pour le prendre en charge, même si vous saisissez les URL ou suivez des liens qui n’ont pas le préfixe https.

Ce n’est évidemment pas le top 10 des extensions pour Firefox et même dans leur domaine il en existe d’autres qui pourraient mieux vous convenir. Ces dernières sont peut-être aussi en français comme les 10 extensions choisies pour notre effort commentaire.

Des extensions dans la langue du Firefox permettent d’en augmenter l’attrait auprès des populations parlant cette langue. L’effort commentaire permet de promouvoir l’intérêt de la traduction des extensions auprès de leurs auteur·e·s, de Mozilla et des communautés locales.

Un effort avec des lendemains

La localisation a toujours été une force du projet Mozilla qui mobilise ses volontaires partout sur le globe pour traduire les logiciels, les sites, les contenus d’assistance et la documentation pour les développeurs et développeuses de toutes parts. Pour les extensions, il n’y a plus d’effort concerté pour apporter aux utilisateurs et utilisatrices, ces compléments du navigateur dans leur langue.

Selon le billet de Caitlin Niemann d’AMO traduit par la Section presse de Mozilla :

Pour le moment, Mozilla n’a pas la possibilité de mettre en relation les développeurs d’extensions avec sa communauté de traducteurs à l’échelle mondiale. D’autre part, Pontoon, l’outil web de Mozilla pour la localisation des sites web et des produits, ne prend en charge que la localisation du site AMO lui-même.

Mozilla dispose en revanche d’une volonté farouche d’améliorer la mise à disposition de ses ressources de traduction ainsi que d’une communauté historique et active de Mozilliens hyper motivés. Elle peut aussi compter sur ses amis de l’équipe Open Innovation qui se consacrent à la concrétisation de cette volonté, en trouvant de nouveaux moyens de faire le lien entre les communautés de contributeurs non-développeurs et les projets de Mozilla. Aidés de Rubén Martín, nous avons lancé une campagne pour localiser certaines des extensions Firefox les plus populaires dans 7 des langues les plus parlées par nos utilisateurs.

Plus de 100 Mozilliens polyglottes ont répondu à leur appel à participation et fourni plus de 100 000 mots traduits pour ces extensions, à l’aide d’une méthode similaire à celle récemment utilisée dans le cadre du projet Common Voice. Ces traductions ont été approuvées par une équipe réduite de traducteurs expérimentés, qui les ont ensuite partagées aux développeurs en charge de la campagne pour qu’elles soient incluses dans la prochaine mise à jour.

Dans un message sur Discourse, Rubén Martín a tenu à adresser un merci spécial aux Mozilliennes et Mozilliens impliqués dans cette campagne et en particulier à Théo, notre localisateur principal pour le français.

Merci encore à tous ceux et toutes celles qui ont donné du temps à ce sprint.

Aller plus loin

Mozilla francophone

Participer à la traduction chez Mozilla fr.

Participer à Mozilla en français.

Common VoiceCommon Voice

Common Voice devient multilingue et s’enrichit de nouvelles langues (dont le français) – 7 juin 2018

Mozilla ouvre la voix – 31 juillet 2017

Haussons la voix tous ensemble pour le Web – Common Voice – 25 juillet 2017

🗣 Donnez votre voix et contribuez à l’effort

🛠 Nous accueillons aussi les développeur·se·s et contributeur·rice·s pour créer les corpus textuels


Donc, bienvenue parmi nous ?


Mozinet

Article précédent : Venez traduire avec nous 11 extensions populaires

Crédit illustrations : Mozilla.