MozFR

Extensions : votre Firefox parle encore plus français

Face de Fox puzzleCe sont 10 extensions qui ont été traduites dans l’effort de Mozilla et de sa communauté. Elles sont toutes disponibles dans au moins 7 langues (celles avec le plus d’utilisateurs et d’utilisatrices de Firefox) : en chinois, néerlandais, allemand, italien, portugais du Brésil, espagnol et français. Merci à tous ceux qui ont participé en traduisant les chaînes de caractères et en relisant les traductions.

Voyons la liste de ces extensions :

AdBlock pour Firefox
Bloqueur de publicité
1-Click YouTube Video Download*
Le plus simple outil pour télécharger n’importe quelle vidéo YouTube.

(*) Bientôt disponible ! Si vous souhaitez profiter de cette extension dans l’une des langues mentionnées ci-dessus, installez-la dès maintenant. Elle sera automatiquement localisée lors de la prochaine mise à jour.

Greasemonkey
Personnalisez la façon dont une page web s’affiche ou se comporte en utilisant du JavaScript.
Download Flash and Video
Gestionnaire de téléchargement des fichiers Flash et des vidéos en un seul clic, grâce au seul outil de téléchargement qui permet de télécharger des vidéos et des fichiers Flash ensemble.
NoScript Security Suite
NoScript, extension intégrée au Tor Browser, protège d’un certain nombre d’attaques en n’autorisant le contenu actif comme le JavaScript à ne s’exécuter que sur des domaines de confiance.
signTextJS plus
Remplacement de window.crypto.signText et autres améliorations.
To Google Translate
Effectuez un clic-droit sur un extrait de texte puis cliquez sur l’icône Traduire pour traduire ou entendre le texte dans votre langue.
Bouton Enregistrer sur Pinterest
Enregistrez sur Pinterest ce que vous trouvez d’intéressant sur le Web.
New Tab Override
New Tab Override offre à nouveau la possibilité de changer la page affichée à l’ouverture d’un nouvel onglet.
HTTPS Everywhere (uniquement les descriptions)
HTTPS Everywhere développé par l’EFF et le projet Tor protège vos communications en activant le chiffrement HTTPS automatiquement sur les sites connus pour le prendre en charge, même si vous saisissez les URL ou suivez des liens qui n’ont pas le préfixe https.

Ce n’est évidemment pas le top 10 des extensions pour Firefox et même dans leur domaine il en existe d’autres qui pourraient mieux vous convenir. Ces dernières sont peut-être aussi en français comme les 10 extensions choisies pour notre effort commentaire.

Des extensions dans la langue du Firefox permettent d’en augmenter l’attrait auprès des populations parlant cette langue. L’effort commentaire permet de promouvoir l’intérêt de la traduction des extensions auprès de leurs auteur·e·s, de Mozilla et des communautés locales.

Un effort avec des lendemains

La localisation a toujours été une force du projet Mozilla qui mobilise ses volontaires partout sur le globe pour traduire les logiciels, les sites, les contenus d’assistance et la documentation pour les développeurs et développeuses de toutes parts. Pour les extensions, il n’y a plus d’effort concerté pour apporter aux utilisateurs et utilisatrices, ces compléments du navigateur dans leur langue.

Selon le billet de Caitlin Niemann d’AMO traduit par la Section presse de Mozilla :

Pour le moment, Mozilla n’a pas la possibilité de mettre en relation les développeurs d’extensions avec sa communauté de traducteurs à l’échelle mondiale. D’autre part, Pontoon, l’outil web de Mozilla pour la localisation des sites web et des produits, ne prend en charge que la localisation du site AMO lui-même.

Mozilla dispose en revanche d’une volonté farouche d’améliorer la mise à disposition de ses ressources de traduction ainsi que d’une communauté historique et active de Mozilliens hyper motivés. Elle peut aussi compter sur ses amis de l’équipe Open Innovation qui se consacrent à la concrétisation de cette volonté, en trouvant de nouveaux moyens de faire le lien entre les communautés de contributeurs non-développeurs et les projets de Mozilla. Aidés de Rubén Martín, nous avons lancé une campagne pour localiser certaines des extensions Firefox les plus populaires dans 7 des langues les plus parlées par nos utilisateurs.

Plus de 100 Mozilliens polyglottes ont répondu à leur appel à participation et fourni plus de 100 000 mots traduits pour ces extensions, à l’aide d’une méthode similaire à celle récemment utilisée dans le cadre du projet Common Voice. Ces traductions ont été approuvées par une équipe réduite de traducteurs expérimentés, qui les ont ensuite partagées aux développeurs en charge de la campagne pour qu’elles soient incluses dans la prochaine mise à jour.

Dans un message sur Discourse, Rubén Martín a tenu à adresser un merci spécial aux Mozilliennes et Mozilliens impliqués dans cette campagne et en particulier à Théo, notre localisateur principal pour le français.

Merci encore à tous ceux et toutes celles qui ont donné du temps à ce sprint.

Aller plus loin

Mozilla francophone

Participer à la traduction chez Mozilla fr.

Participer à Mozilla en français.

Common VoiceCommon Voice

Common Voice devient multilingue et s’enrichit de nouvelles langues (dont le français) – 7 juin 2018

Mozilla ouvre la voix – 31 juillet 2017

Haussons la voix tous ensemble pour le Web – Common Voice – 25 juillet 2017

🗣 Donnez votre voix et contribuez à l’effort

🛠 Nous accueillons aussi les développeur·se·s et contributeur·rice·s pour créer les corpus textuels


Donc, bienvenue parmi nous ?


Mozinet

Article précédent : Venez traduire avec nous 11 extensions populaires

Crédit illustrations : Mozilla.

Contenus illégaux : Mozilla rappelle les principes fondamentaux

LEGAL ILLEGALpar Owen Bennett sur le blog Open Policy & Advocacy de Mozilla

À la recherche de solutions politiques durables et progressives pour les contenus illégaux en Europe

Comme nous l’avons blogué précédemment, les législateurs au sein de l’Union européenne réfléchissent intensément au problème des contenus illégaux et préjudiciables sur Internet et veulent savoir si les mécanismes qui existent pour s’attaquer à ces phénomènes fonctionnent bien. Dans ce contexte, nous venons de déposer des commentaires auprès de la Commission européenne dans lesquels nous abordons certains problèmes clés sur la façon de lutter contre les contenus illégaux au sein d’un cadre de droits et d’un écosystème protecteur.

Notre contribution est basée sur notre réponse à la récente étude d’impact initiale de la Commission européenne sur les contenus illégaux en ligne et contient quatre messages clés :

  • Il n’y a pas d’approche universelle à la réglementation des contenus illégaux. Bien que certaines solutions puissent être généralisées, chaque catégorie de contenu en ligne a des nuances qui doivent être estimées.
  • Les solutions de contrôle automatisé telles que le filtrage des contenus ne sont pas la panacée. De telles solutions sont sans grand intérêt lorsque l’on a besoin de contexte pour évaluer l’illégalité et le caractère préjudiciable d’un contenu donné (par exemple, violation du droit d’auteur ou discours haineux).
  • Les observateurs de confiance – les acteurs non gouvernementaux qui ont reçu une formation spécialisée dans la compréhension et l’identification de contenu potentiellement illégal et préjudiciable offrent un mécanisme prometteur pour améliorer la rapidité et la qualité de la suppression de contenu. Cependant, de telles entités ne doivent jamais remplacer les cours et les juges comme contrôleurs faisant autorité de la légalité du contenu et, à ce titre, leur rôle doit être limité aux procédures de notification à accès privilégié (fast-track).
  • Des garanties des droits fondamentaux doivent être incluses dans les cadres de suppression du contenu illégal by design (dès la conception) et ne doivent pas être appliquées comme une rustine à la fin du processus. Transparence et procédures légales doivent être au cœur de tels mécanismes.

Les contenus illégaux sont symptomatiques d’un écosystème internet en mauvaise santé et s’y attaquer est quelque chose qui nous tient profondément à cœur. Pour lutter contre un environnement en ligne dans lequel des contenus et des activités préjudiciables persistent, nous avons récemment adopté un complément à notre Manifeste dans lequel nous affirmons notre engagement pour un Internet qui favorise le dialogue civil, la dignité humaine et la liberté d’expression individuelle. Cette question est aussi au cœur de notre Bulletin de santé d’Internet, récemment publié, dans sa section consacrée à l’inclusion numérique.

Comme organisation à but non lucratif guidée par une mission et au service d’une communauté de bâtisseurs d’Internet, nous pouvons amener une perspective unique dans ce débat. En effet, notre contribution cherche à enraciner fermement la lutte contre les contenus illégaux en ligne dans un cadre à la fois respectueux des droits et en phase avec les réalités techniques de l’écosystème d’Internet.

Il s’agit d’un espace politique vraiment stimulant dans lequel nous sommes déterminé·e·s à promouvoir des solutions politiques progressives et durables.

Davantage de lecture (en anglais) :



Traduction et relecture : Mozinet, Théo, Hellosct1, Goofy et anonymes

GeckoView, le futur moteur de rendu dans Firefox Focus

focus_dev.pngMozilla vous propose de tester sur Android son futur moteur de rendu web pour les applications, GeckoView, dans une version précoce de Firefox Focus.

Le moteur de rendu est le cœur du navigateur. Il permet d’afficher les pages construites grâce à diverses technologies web. Il est aussi nécessaire à tous les logiciels ou applications voulant afficher des documents web.

Ainsi, le moteur de rendu de Mozilla est Gecko qui est inclus dans Firefox et Thunderbird. Firefox Quantum a inauguré le renouveau de Gecko avec des composants de conception moderne qui tirent parti des capacités du matériel d’aujourd’hui. Firefox pour ordinateur a repris la tête en matière de rapidité d’affichage et ce n’est pas fini.

Sur mobile, Firefox Focus – le navigateur axé vie privée de Mozilla qui vous fournit des sessions de navigation éphémères – ne profite pas de Gecko et les applications Android doivent utiliser WebView de Google pour afficher les contenus web.

GeckoView est un projet de bibliothèque Android qui permet aux développeurs tiers d’utiliser Gecko comme affichage Android dans leurs propres applications. GeckoView est similaire à WebView d’Android, mais ce n’est pas une simple substitution à WebView.

GeckoView dans Firefox Focus

Firefox Focus pour testeur sur Google Play Vous pouvez tester GeckoView dans l’application Firefox Focus de Mozilla en version Nightly.

Aujourd’hui, il existe 3 versions de Firefox Focus pour Android sur mobile :

  • Stable : Il s’agit de la version pour tous disponible sur le Google Play.
  • Bêta : cette version est destinée à la version Release Candidate. Elle bénéficie des fonctionnalités avancées une semaine avant d’être envoyées en production. Vous pouvez rejoindre la version bêta dans le Play Store.
  • Nightly : la version Nightly est compilée toutes les 24 heures. Vous pouvez découvrir les dernières innovations de Firefox Focus comprenant des fonctionnalités incomplètes ou en test.

Pourquoi GeckoView ?

GeckoView est donc un moteur de rendu qui peut prendre la place du moteur Webview de Webkit dans Firefox Focus. Comme ceci, GeckoView offre de nouvelles possibilités comme la prise en charge de la réalité virtuelle (WebVR).

En plus d’être un moteur, elle se présente sous la forme d’une bibliothèque ouverte et compatible avec Maven (gestionnaire de dépendances de Java). Grâce à cette ouverture, une application développée en Java pour Android pourra utiliser GeckoView grâce à Maven. Ce type de développement est intéressant pour les projets qui utilisent des extensions, de la réalité virtuelle, WebRTC, de la navigation privée…

Installer Firefox Focus avec GeckoView

Avant d’intégrer la version stable de Firefox Focus, GeckoView restera quelques semaines (voire quelques mois) en phase de test, c’est pourquoi, si vous souhaitez l’essayer et en bénéficier tout de suite, nous vous invitons à utiliser la version Firefox Focus Nightly pour Android.

Voici la procédure :

Étape 1

Vous rejoignez le groupe Nightly Google avec le compte Google que vous utilisez sur votre appareil (le même que vous utilisez pour Google Play) à partir du QR code :

QR code

… ou du lien suivant : https://groups.google.com/forum/#!forum/focus-klar-nightly.

Étape 2

Après avoir rejoint le groupe qui vous permettra de recevoir des versions Nightly, vous pouvez télécharger et installer Firefox Focus bêta, soit à partir de son QR code :

QR code

… ou en appuyant sur le lien suivant : https://play.google.com/apps/testing/org.mozilla.focus.

Étape 3

Pour la dernière étape, vous vous rendez dans le Google Play et recherchez Firefox Focus. Installez (ou mettez à jour) l’application.

Suivant les modèles et les versions Android que vous possédez, le délai d’activation est très variable jusqu’à ce que la première version Nightly apparaisse.

Enfin

À l’heure où cet article est écrit, la librairie GeckoView fonctionne seulement pour le navigateur Firefox Focus sur Android.


Source

Aller plus loin

L’assistance de Mozilla a des articles en français sur Firefox Focus :


Alors ? Ça vous tente de tester le futur ?


@hellosct1

Crédit illustrations : logo, Mozilla.

Firefox : nouvelles du développement

Firefox Nightly 63 en anglais : nouveau panneau de marque-pagesMike Conley publie sur le blog de Firefox Nightly une série de billets bimensuels nommés These Weeks in Firefox. Il y rapporte les nouveautés du développement de Firefox tirées de la réunion qui revient tous les 15 jours sur l’avancement de ce développement.

Il en est à la 40ᵉ édition. Les nouveautés qu’elle contient valent bien un billet dédié.

Voici les quelques nouvelles en exergue :

La version Nightly de Firefox Focus contenant le moteur de rendu GeckoView est disponible (MÀJ : nous avons un article).

Firefox Monitor est un nouvel outil de sécurité en test pour aider à garder une trace des failles de sécurité sur le Web [voir en français l’article de Numerama].

Les pages d’erreur de certificat ont été redesignées pour fournir des informations plus claires à l’utilisateur. Il s’agit d’expliquer le problème et de proposer à l’utilisateur l’option de revenir sur ses pas pour sa sécurité.

Warning : Potential Security Risk Ahead.png


La plupart des stratégies du moteur de stratégies qui étaient (sauf pour la recherche) limitées à ESR (édition longue durée de Firefox pour les entreprises et organisations) ont été modifiées afin de pouvoir être utilisées avec le canal de diffusion rapide (release).

La première version de l’extension d’apprentissage fédéré (Federated Learning) a été terminée par Florian Hartmann. Ceci permettra à Mozilla d’étudier et d’améliorer les correspondances dans la barre d’adresse sans violer la vie privée de l’utilisateur. Lisez ce billet pour davantage de détails.

Un travail est en cours pour redesigner le panneau des marque-pages pour afficher des favicons et images d’aperçu plus riches.

Firefox Nightly 63 : nouveau panneau de marque-pages

Des nouvelles expériences Test Pilot arrivent bientôt pour mobile ! Le 10 juillet :

  • Lockbox (gestionnaire de mots de passe) pour iOS
  • Notes pour Android (voir Notes pour Firefox pour ordinateur)

Le redesign de l’interface du centre de vie privée a déjà embarqué pour sa version 1 et sa v2 est en cours de développement pour Firefox 63 (actuellement en Nightly).

Firefox Nightly 63 : centre de vie privée

Firefox Nightly 63 : menu – protection contre le pistage

Consultez le billet de cette quinzaine pour des nouvelles des projets Add-ons/WebExtensions, Activity Stream, Browser Architecture, Fluent, Performance, Policy Engine, Privacy/Security, Address Bar & Search, Places, Application Services (Sync/Firefox Accounts/Push), Test Pilot et Web Payments où vous apprendrez par exemple :

  • la mise à jour de l’API des onglets pour la sélection multiple
  • l’embarquement proche d’une API pour travailler avec les moteurs de recherche
  • l’embarquement des pseudolocales
  • le travail en cours sur Activity Stream dans la page de nouvel onglet dans son propre processus de contenu pour améliorer les performances
  • le travail en cours sur une nouvelle page about:policies
  • l’embarquement d’un client pour un système de mises à jour en temps réel (Megaphone)
  • l’embarquement d’un client pour Firefox Accounts Commands (une extension au gestionnaire d’appareils des comptes Firefox pour prendre en charge les fonctionnalités comme les envois d’onglets à faible latence)
  • l’embarquement d’une option pour nettoyer les données locales lors de la déconnexion de Sync
  • l’approche d’une nouvelle synchronisation des marque-pages

Retrouvez aussi dans ces billets les références et les liens vers les bogues des nouveautés et résolutions de problème mentionnées.

Aller plus loin

Pour suivre le développement de Firefox, vous pouvez vous abonner au blog de Firefox Nightly et à son compte Twitter en anglais, ainsi qu’à notre compte Mastodon et au compte Twitter @MozillaZineFr en français.

Pour participer au développement des nouvelles fonctionnalités de Firefox vous pouvez installer et utiliser Firefox Nightly (pourquoi, dernières notes de version, écrire un bon rapport de bogue) et/ou essayer les expériences Test Pilot sur tous les Firefox.


Mozinet

Le précédent article sur Firefox : Les dessous du pistage entre les sites

Crédit illustrations : Mozilla pour les captures 1 et 2 en anglais.

La mobilisation paie : le Parlement européen discutera la directive droit d'auteur

28 drapeaux des États membres de l'Union européenne et le drapeau européen Ce jeudi 5 juillet est encore à marquer d’une pierre blanche dans l’agenda des citoyens européens qui grâce à leur mobilisation ont une nouvelle fois réussi à obtenir le rejet d’une réglementation contraire à leurs intérêts et menaçant leurs libertés.

Malgré le lobbying massif des ayants droit et de leurs soutiens qui avaient réussi à faire passer leur projet liberticide en commission, le Parlement européen a refusé de ne pas discuter cette profonde réforme du droit d’auteur. Les parlementaires ne se sont pas laissé berner par les éléments de langage des partisans du projet de directive soumis au vote qui voulaient discréditer les associations de défense des libertés accusées d’être des faux-nez des GAFA et les citoyens faisant connaître leur avis à leurs représentants des harceleurs.

Raegan MacDonald, représentante de Mozilla à Bruxelles, a rédigé ce court billet pour l’occasion :

Le Parlement européen rejette l’adoption sans discussion de la désastreuse législation sur le droit d’auteur

Le Parlement européen a entendu aujourd’hui la voix des citoyens européens et voté contre les propositions qui auraient porté un rude coup à l’internet ouvert en Europe.

Par une nette majorité, les eurodéputés ont rejeté les propositions sans discussion qui auraient forcé les entreprises de l’internet à filtrer le Web et introduit une taxe sans précédent sur la création de liens en ligne.

C’est une excellente nouvelle pour les citoyens européens, ses PME et ses startups, en particulier dans les secteurs de la création, car, si les règles proposées étaient censées les protéger et les soutenir, ce sont ces acteurs qui auraient été les plus touchées par le nouveau régime.

Ces dernières semaines ont vu une mobilisation massive de l’opinion publique en Europe, à mesure que l’impact de cette législation régressive sur tout, des mèmes internet aux articles d’actualité en ligne, est devenu clair. Le mouvement est en pleine expansion et Mozilla continuera à se battre pour s’assurer que cette proposition sert son objectif de modernisation du droit d’auteur en Europe.

L’avenir d’un internet ouvert et de la créativité en Europe en dépend.


Mozinet

Le précédent article sur la directive Droit d’auteur : Dernière occasion d’empêcher les filtres de contenus en Europe

Crédit illustration ajoutée à la traduction : GDJ sous licence CC0 – domaine public.

Les Rencontres mondiales du logiciel libre de Strasbourg, c’est maintenant

RMLL 2014 Mozilla sera aux Rencontres mondiales du logiciel libre à Strasbourg de demain samedi 7 au jeudi 12 juillet.

La précédente édition des Rencontres mondiales du logiciel libre (RMLL) s’était déroulée en 2017 à Saint-Étienne et nous y étions. Revivez notre aventure dans l’article de retour.

L’édition 2018 repasse par la ville de Strasbourg (67) du 7 au 12 juillet et nous y serons. Les RMLL s’y étaient arrêtées en 2011 la fois précédente.

L’édition de cette année propose une formule différente des précédentes. Elle se déroulera de la manière suivante :

Salle village associatif RMLL 2017

Week-end grand public

Tout d’abord, les deux premiers jours (samedi et dimanche), appelés « grand public », se dérouleront dans le centre-ville de Strasbourg. Des animations et ateliers vous seront proposés sur chacun des stands.

Vous trouverez Mozilla dans le village associatif avec les nombreux sujets du moment :

Techno Mozilla 2018

Vous avez sûrement reconnu les logos de : Firefox, aFrame, Sumo, WebExtensions, Rust, Firefox Nightly Focus, Common Voice, Nightly, onglets contextuels, Mozilla VR, Firefox Focus, Mozilla, Web Compatibiliy, MDN et beaucoup d‘autres dans la boîte !

Conférences

Ensuite, les conférences commenceront dès l’ouverture des RMLL, c’est-à-dire dès le samedi (du 7 au 12) avec un certain nombre de salles en parallèle.

Parmi toutes les conférences, il ne faut pas rater les conférences relatives à Mozilla proposées par notre Mozillien Christophe Villeneuve  :

Par ailleurs, il parlera d’autres sujets qu’il adore :

Il y a beaucoup de sujets proposés que vous retrouverez sur le site des RMLL 2018 présentés sous différentes formes :

Enfin, certaines conférences sont en anglais, car c’est un événement mondial qui rassemble des conférenciers internationaux.

Ainsi, vous pourrez faire beaucoup de rencontres pour apprendre, discuter, partager et ressortir avec de nouvelles idées et motivations pour faire progresser le logiciel libre.

Voici le plan (libre) pour vous repérer dans la ville.


Alors ? Est-ce qu’on aura le plaisir de se voir à Strasbourg ?


@hellosct1

Notre précédent événement : Soirée Performances web à Mozilla Paris

Crédit illustrations :

Photo n°1, Village des associations lors des RMLL 2014 de Montpellier. Tous droits réservés.

Photo n° 2 de Christophe Villeneuve transférée dans le domaine public.

Image n°3, Mozilla

Soirée Performances web à Mozilla Paris

Firefox Dev Tools : onglet Performance (recadré)Le 11 juillet prochain, de 19 à 22 heures, dans les bureaux parisiens de Mozilla, une soirée sur les performances web comprendra deux conférences suivis d’un apéro dînatoire pour poursuivre la discussion. Venez entendre parler retour d’expérience et profileur pour déboguer les problèmes de perf.

Si vous ne prenez pas vos vacances en juillet ou seulement après le 11, vous serez peut-être intéressé·e par une soirée autour des performances web dans les magnifiques locaux de Mozilla à Paris.

Cette soirée est organisée dans le cadre des rencontres bimestrielles du groupe Paris Webperf.

Le programme de la soirée prévoit deux conférences :

  • REX de Les Furets par Benjamin Degerbaix

    Chez LesFurets.com, en quelques années, la WebPerf est passée d’un sujet annexe, peu considéré, à une compétence prépondérante et (presque) totalement maîtrisée en interne.

    Dans ce talk, je présenterai la manière dont l’ensemble des strates de l’entreprise a pris conscience de l’importance d’avoir des pages rapides et efficaces. Des développeurs au top management en passant par les product owners, tout le monde s’est impliqué et s’est donné les moyens d’atteindre des objectifs ambitieux.

  • Un profileur, comment ça marche ? par Julien Wajsberg de Mozilla

    En prenant l’exemple du profileur de Mozilla, nous allons voir comment ça fonctionne et pourquoi c’est très utile pour débugger les problèmes de performances de vos applications.

La soirée se poursuivra par un apéro dînatoire (offert par Fasterize) qui permettra de continuer la discussion en mode décontracté.


Firefox Dev Tools : onglet Performance Onglet Performances dans les outils de développement de Firefox

Web Perf Paris a aussi une chaîne YouTube sur laquelle vous pouvez retrouver les anciennes conférences.

L’entrée est gratuite, mais il est nécessaire de s’inscrire sur la page du groupe Meetup.

Mozilla Spaces ParisSoirée Performances web à Paris
mercredi 11 juillet 2018 de 19 h 00 à 22 h 00
Fondation Mozilla
16 bis, boulevard Montmartre, Paris 9ᵉ (plan libre)
Métro : préférez Grands Boulevards (sortie Musée Grévin)

Accès handicapé
Se rendre à Mozilla Paris sur le wiki.


Même en juillet, il est toujours temps de parler performances web. On vous y voit ?


Mozinet

Notre précédent événement : Pas Sage En Seine, c’est demain

Dernière occasion d’empêcher les filtres de contenus en Europe

FREEDOMNous nous étions mobilisés pour empêcher l’adoption par la commission des affaires juridiques JURI du Parlement européen de dangereuses mesures, à des nombreux égards, au sein de la réforme du droit d’auteur dans l’UE. Nous avons été déçus.

Mais la lutte continue et il est encore possible de faire pression sur les députés européens qui auront à se prononcer début juillet en séance plénière sur le projet de directive comprenant les dispositions liberticides adoptées par la commission. Agissons !

Il y a quelques jours, les parlementaires européens de la commission JURI ont voté en faveur de filtres de contenus qui vont fondamentalement bouleverser l’Internet en Europe tel que nous le connaissons.

Il est encore temps d’empêcher cela ! Le Parlement européen votera en séance plénière la semaine prochaine et il a le pouvoir de rejeter cette nouvelle directive droit d’auteur.

Pouvez-vous appeler un député européen pour nous aider à sauver la créativité et la liberté sur Internet en Europe ?

Appeler un député

Bonjour,

Nous avons une mauvaise nouvelle : la commission des affaires juridiques (JURI) a adopté l’article 13, cette proposition visant à filtrer ou bloquer le contenu sur le Web.

Cependant, il est encore temps de s’y opposer.

Le Parlement européen votera la semaine prochaine pour ou contre ces recommandations de la commission. C’est le moment de leur faire connaître votre avis !

Il est important que vous leur demandiez de protéger Internet des outils de surveillance et de censure.

Nous avons peu de temps. Pourriez-vous appeler tout de suite un député européen ?

Appeler

Notre plateforme téléphonique est très facile d’utilisation et vous mettra en relation avec un député européen, gratuitement et dans la langue de votre choix.

Si l’article 13 de la proposition de directive sur le droit d’auteur est adopté, il imposera une censure généralisée de l’ensemble du contenu que vous partagez en ligne.

Seul le Parlement européen peut sauver Internet. 2 % seulement du Parlement ont voté en faveur du filtrage et c’est désormais à l’ensemble des élus de se prononcer.

C’est à ce moment que nous avons une chance de faire une réelle différence.

L’article 13 met en péril TOUT ce que vous faites sur Internet, du partage de code source au partage de liens en passant par les « mèmes internet ».

Nous avons identifié un groupe de députés qui seront les plus influents lors du vote. Si nous nous faisons assez entendre auprès de ces députés au cours des prochains jours, ils pourront changer d’avis et retirer ces dangereuses propositions de la réforme du droit d’auteur.

Pouvez-vous agir en utilisant notre plateforme téléphonique gratuite, avant qu’il ne soit trop tard ?

Oui, je vais appeler un député pour protéger Internet.

Appeler

Au nom de tout le monde chez Mozilla, nous vous remercions de votre aide pour protéger Internet.

Jon Lloyd
Responsable des campagnes
Mozilla


Informations complémentaires :
Saveyourinternet.eu (si vous préférez envoyer un courriel ou un tweet à un député)


Traduit par la communauté Mozilla francophone


Voir notre précédent article pour des liens supplémentaires afin d’en découvrir davantage sur cette réforme et ses aléas.

Crédit illustration ajoutée à la traduction : #SaveYourInternet.

Pas Sage En Seine, c’est demain

Salle Pas sage en seine Pour sa 9ᵉ édition, Pas Sage En Seine se déroulera du 28 juin au 1er juillet 2018 à la Médiathèque Aragon et dans la salle le Royal à Choisy-le-Roi (94).

Ce festival va vous emmener dans des aventures sur le thème du hacking, de l’activisme, de la vie privée, des biens communs, d’Internet… pour vous donner envie de curiosité.

Bandeau Pas Sage en Seine 2018

Vous pourrez retrouver nos Mozilliens parlant sur divers sujets :

  • Jeudi 28 juin de 15h00 à 15h55 : Genma : Du pseudonymat au pseudonyme, retour d’expérience
  • Vendredi 29 juin de 11h00 à 11h55 : Tristan Nitot : Qwant et le logiciel libre
  • Vendredi 29 juin de 13h00 à 13h55 : Christophe Villeneuve : La face cachée des extensions dans Firefox
  • Vendredi 29 juin de 16h00 à 16h55 : Shaft : Un panda roux peut-il avoir une vie privée ?
  • Dimanche 1er juillet de 13h00 à 13h55 : Christophe Villeneuve : Un serveur nomade dans l’internet des objets

Par ailleurs, le vendredi 29 sera une Journée spéciale protection des données personnelles avec de nombreuses conférences sur le sujet. Retrouvez-les dans le programme complet.

Stand Mozilla à Pas Sage En Seine

Par ailleurs, le festival accueille un espace communautaire pour rencontrer les différents acteurs du Libre où Mozilla sera présent. Ainsi, vous trouverez à ses côtés les associations amies comme Framasoft, l’April, La Quadrature du net… Ce sera l’occasion de les rencontrer et de discuter du monde Libre avec leurs nombreux représentants.

Retrouvez les vidéos des éditions précédentes.


Amis de région parisienne ou s’y trouvant cette fin de semaine, on vous y voit ?


@hellosct1


Crédit illustrations :

Photo n° 1 Pas Sage En Seine 2012. OWNI. Tous droits réservés.

Photo 2 de Christophe Villeneuve transférée dans le domaine public.

Notre précédent événement : Sprintez pour Firefox pour Android du 4 au 9 juin

Directive droit d'auteur : la lutte continue

Lara #SaveYourInternetpar Raegan MacDonald, 22 juin 2018

Le Parlement adopte une dangereuse proposition sur le droit d’auteur – mais la bataille continue

Le 20 juin, la commission des affaires juridiques du Parlement européen (JURI) a approuvé son rapport sur la directive relative au droit d’auteur, propulsant la très controversée et dangereuse réforme du droit d’auteur dans sa phase finale.

Voici une déclaration de Raegan MacDonald, directrice des politiques publiques pour l’UE de Mozilla :

C’est un triste jour pour Internet en Europe. Les législateurs du Parlement européen viennent de voter une nouvelle loi qui imposerait effectivement une obligation de contrôle universel aux utilisateurs qui publient des contenus en ligne. Aussi mauvais que cela soit, le vote du Parlement introduirait également une « taxe sur les liens » qui saperait l’accès à la connaissance et le partage de l’information en Europe.

Il est particulièrement décevant de constater que quelques semaines seulement après l’entrée en vigueur du RGPD – une loi qui a fait de l’Europe le porteur du standard mondial en matière de réglementation – les parlementaires ont approuvé une législation qui portera fondamentalement préjudice à Internet en Europe, avec des ramifications mondiales. Mais ce n’est pas encore terminé. Le texte final doit encore être approuvé par la plénière du Parlement le 4 juillet. Nous appelons les parlementaires, et tous ceux qui se soucient d’un Internet qui favorise la créativité et la concurrence en Europe, à rejeter ces dispositions régressives en juillet.

L’article 11 – grâce auquel les éditeurs de presse pourraient réclamer une redevance pour les extraits de texte en ligne – a été adopté à une courte majorité de 13 voix contre 12, tandis que la disposition imposant des filtres lors du téléchargement pour les contenus protégés par le droit d’auteur (article 13) a été adoptée à une majorité de 15 voix contre 10.

Mozilla va continuer à lutter pour une réglementation du droit d’auteur adaptée au XXIᵉ siècle et à promouvoir la créativité et la concurrence en ligne. Nous encourageons tous ceux qui partagent ces préoccupations à contacter les députés européens. Vous pouvez les appeler directement via ChangeCopyright.org ou les contacter par tweet et par courriel via SaveYourInternet.eu. ◼

Aller plus loin

Mozilla face à la proposition de la Commission sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique – Mozilla et la vie publique


Commission des affaires juridiques – Parlement européen


Filtrage du net, taxe sur les liens : une bataille est perdue, mais pas la guerre – Numerama

La réforme européenne du droit d’auteur franchit une étape décisive – Le Monde

Droit d’auteur : doit-on marquer les œuvres à la culotte ? – Du grain à moudre – France Culture

Filtrage : déluge de critiques sur l’article 13 du projet de directive sur le droit d’auteur – Next INpact

Directive droit d’auteur : le filtrage et la #linktax adoptés en commission JURI – Next INpact


Mozinet

Le précédent article sur la directive Droit d’auteur : URGENT : droit d’auteur en Europe

Crédit illustration ajoutée à la traduction : #SaveYourInternet.